Revenir aux fondamentaux

L’aérogommage est un procédé de traitement de surface dérivé du sablage. Un abrasif naturel, l’almadin (de la famille des grenats) est projeté à l’aide d’air comprimé pour décaper et nettoyer une surface.

Grâce à l’emploi de basse pression, l’aérogommage est efficace sur tout support. Le grenat a la particularité de posséder une dureté très élevée (8 sur l’échelle de Mohs*), très proche de celle du diamant qui le rend peu friable à l’impact. Le grain anguleux et de forte densité peut de ce fait être réutilisé après tamisage ; avec ce type de recyclage, l’environnement est préservé.

Le pigment rouge aime aérogommer

C’est pourquoi le pigment rouge utilise l’aérogommage en rénovation de mobilier pour redécorer intérieur et extérieur : l’aérogommage donne une deuxième vie aux meubles en ne retirant que quelques microns correspondant aux vernis et/ou à la teinte initiale.

Et après ? Après, on fait ce que l’on veut ! Laque, lasure, teinte, peinture… ce qu’on veut ! Voyez ce que cela donne sur une porte ou sur une cuisine entière.

Mais il y a pour cela une seule condition : l’objet à aérogommer doit être en BOIS MASSIF !

Nettoyer, éclaircir, ou changer ?

L’armoire héritée de votre grand-mère est très sombre ? Vos volets jurent avec le nouvel enduit posé lors du ravalement de votre maison ? Votre cuisine teintée en vert pomme vous donne la colique ? La pellicule du temps a laissé des traces ou/et vos goûts ont changé ?

* L’échelle de Mohs a été inventée en 1812 afin de mesurer la dureté des minéraux. A titre d’exemple, la dureté de votre ongle est de 2,2. Vous pouvez donc rayer la craie mais pas le diamant : 10 sur l’échelle de Mohs ni l’acier trempé : 6,4 !